Jésus, le Christ : quel rapport ?

Marc 1, 21-28

21 Ils pénètrent dans Capharnaüm. Et dès le jour du sabbat, entré dans la synagogue, Jésus enseignait. 22 Ils étaient frappés de son enseignement ; car il les enseignait en homme qui a autorité et non pas comme les scribes. 23 Justement il y avait dans leur synagogue un homme possédé d’un esprit impur ; il s’écria : 24 « Qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu. » 25 Jésus le réprimanda : « Taistoi et sors de cet homme. » 26 L’esprit impur le secoua avec violence et il sortit de lui en poussant un grand cri. 27 Ils furent tous tellement saisis qu’ils se demandaient les uns aux autres : « Qu’est-ce que cela ? Voilà un enseignement nouveau, plein d’autorité ! Il commande même aux esprits impurs et ils lui obéissent ! » 28 Et sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de Galilée.

Lu dans la perspective de la recherche historique, quels pourraient être les constats ou les interrogations d’un historien sur ce qui est dit de Jésus dans ce texte ?

Lu dans la perspective kérygmatique que lui a donnée son auteur, de quel sens ce texte pourrait-il être porteur ?