« Quelle Eglise pour quelle société ?»

Lors de sa session supplémentaire du 4 mars 2017 à Ollon, le Synode de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) a mené une discussion ouverte sur le « Rapport non décisionnel du Conseil synodal concernant les dotations » (disponible sur le site de l’EERV : http://eerv.ch/download/6332/ ). Ce débat a montré, à la fois un attachement à certaines formes « traditionnelles » de la vie en paroisse et une pleine conscience de la nécessité d’explorer également de nouvelles voies pour vivre et annoncer l’Evangile de Jésus-Christ dans notre société.

Cette recherche de « mixité » dans la vie d’Eglise et sa mission représente un processus complexe, où les analyses sociologiques se mêlent à une recherche spirituelle que doit éclairer le Saint-Esprit. Le mouvement Pertinence (www.pertinence.ch ) souhaite contribuer à ce débat. Pertinence, selon sa charte, est un « mouvement de réflexion, de discussion et de proposition » qui se veut également « ressource pour l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud, pour les personnes y exerçant des responsabilités, pour les communautés locales comme pour la société civile dans son ensemble. »

En concertation avec les responsables du service Recherche et développement de l’EERV et de Cèdres Formation, le comité du mouvement Pertinence lance ainsi une

Invitation
à une soirée d’échanges et de réflexion théologique
le 17 mai 2017, de 19h. à 21.30h.
Espace Culturel des Terreaux (ECT),   Rue des Terreaux 14, Lausanne

Cette soirée s’inscrit sur la toile de fond des pistes proposées par le Rapport non décisionnel du Conseil synodal cité ci-dessus, tout en suggérant d’élargir la réflexion par la lecture des textes publiés par le mouvement Pertinence (voir www.pertinence.ch, sous : Eglise) et par ceux que La Revue des Cèdres, dans sa dernière livraison (no 46,  avril 2017) a réunis sous le titre de « L’Eglise, pour y venir. » Cette variété de points de vue montre la richesse et, à certains égards, la difficulté de notre tâche, individuelle et en groupes, de faire (re)vivre nos communautés dans une société séculière.

Le programme précis de cette soirée sera publié sur le site de Pertinence, ainsi que via d’autres canaux, peu après Pâques. Nous pouvons cependant d’ores et déjà indiquer les axes sur lesquels nous souhaitons un échange, tant entre certains intervenants et le public qui sera présent aux Terreaux qu’au sein même de ce public :

Certains points de l’analyse ont déjà été abordés lors du débat au Synode. Ils pourront être repris dans une analyse plus vaste incluant, outre un « portrait » provisoire des paroisses et régions ainsi qu’un exposé sur la perception de l’EERV dans le canton de Vaud, quelques données sociologiques et ecclésiologiques.

« L’Eglise existe d’abord pour ceux qui n’y sont pas » rappelle le rapport du Conseil synodal. Etre (ou, mieux : devenir) Eglise est un double mouvement : vivre en communauté (célébrer, baptiser, prêcher) et partager (mission, communication religieuse). Le rapport du Conseil synodal parle ainsi d’une « économie mixte » qui sache, sans exclusion, prendre soin des formes « traditionnelles » de l’Eglise et, ouvrant de nouvelles voies, atteindre de nouveaux publics. D’autres formes sont également encore à inventer.

Ces thématiques seront introduites par de brefs exposés visant à lancer un échange. Des questions plus précises seront élaborées pour cibler la discussion, que nous souhaitons la plus large et variée que possible entre les participants.

Nous nous réjouissons de pourvoir compter sur votre active participation à cette soirée. Nous en établirons une synthèse, que nous transmettrons notamment à la présidente du Synode, afin d’alimenter la réflexion, plus tard décisionnelle, du Synode lui-même.

Le comité du mouvement Pertinence